SITE EN CONSTRUCTION

n’hésitez pas à revenir visiter nos pages

Mitakuye Oyasin*

Deux mots pour cet été : interdépendance et respect

Pas de véritable pause cet été, l’intense printemps que nous avons vécu, semble nous rappeler que la vie, elle, ne prend pas de pause. Elle se déploie constamment, inexorable, nous renvoyant à nos peurs, à nos doutes et à nos responsabilités. Elle nous demande de nous positionner.

Dans un monde de plus en plus divisé, de plus en plus violent – violences économiques, violence envers la nature, envers les peuples, envers l’autre, envers ce qui est différent -, nous avons le devoir de résister et la responsabilité d’agir.

En construisant en ce moment même, un autre monde où respect et interdépendance sont les axes de développement d’un monde plus Social et Solidaire…

* Ces deux mots sont une phrase de la langue Lakota. Ils reflètent la vision du monde cher aux Lakota d’Amérique du Nord, le concept de l’interdépendance. Ces deux mots sont exprimés dans de nombreuses prières Yankton Sioux, ainsi que par des gens de cérémonie dans d’autres communautés Lakota. Ces deux mots rappellent à toutes/tous et à chacun-e que nous sommes issu-e-s de la même source et partageons le même monde. Ces deux mots expriment le respect envers toute forme d’existence et l’unité du cercle de la vie.

Édito de la NEWSLETTER de la Chambre de l’Économie Sociale et Solidaire, août 2020


 

Retour haut de page